Rechercher

COMMENT DÉBOURRER UN CHEVAL EN TOUTE CONFIANCE ?

Dès l’âge de 3 ans un cheval peut être débourré. C’est une étape cruciale qui permet d’apprendre au cheval à accepter le cavalier sur son dos et qui conditionnera toute la suite de son dressage.



Comment se déroule le débourrage ?


1er étape : le travail à pied

À l’élevage du Bodery nos poulains sont manipulés dès le plus jeune âge, ce qui nous permet de gagner du temps lors de cette première étape du travail à pied. Le lien de confiance entre l’homme et nos poulains est déjà présent, ils se laissent donc mener et manipuler plus facilement.


Le travail à pied commence par des choses simples. On apprend à nos poulains à donner les pieds, se laisser penser, nous suivre en longe et licol afin de respecter l’homme.

Suite à ce travail, nous apprenons à nos jeunes chevaux à travailler à la longe, à répondre aux ordres de la voix, pour ensuite pouvoir reproduire ces ordres une fois le cavalier sur son dos.


Tout ce travail permet au cavalier et au cheval de se rencontrer, d’apprendre à se connaître et d’instaurer les premières bases du respect mutuel. Le cheval acquiert un certain code de conduite qui le rend facile à mener, à manipuler et à longer une fois que c’est acquis.


2eme étape : L’habituation

Petit à petit de nouveaux éléments vont pouvoir faire leur apparition lors des séances de travail, le filet, la selle, le tapis…


Il n’est pas naturel pour le cheval d’avoir une selle sur le dos, une sangle qui lui serre le ventre et des étriers qui ballotent de chaque côté. Et idem pour le filet, le poids du cavalier, sa hauteur lorsqu’il est sur le dos du cheval, etc…


Pour que le cheval s’habitue petit à petit à ce nouveau matériel et au cavalier, il est nécessaire d’y aller progressivement. Un accessoire à la fois en continuant le travail à la longe et à pied. Pas de nouveau matériel tant que le précédent provoque toujours de vives réactions.


L’objectif est d’avoir un cheval calme, disponible et serein malgré la présence du matériel, puis la présence du cavalier. Lorsqu’il ne réagit plus à ces éléments, lorsqu’il ne se contracte plus et qu’il ne s’inquiète plus, on peut considérer que la phase d’habituation est terminée.


3eme étape : l’apprentissage des aides


Maintenant que le cheval accepte matériel et cavalier, le débourrage n’est pas pour autant terminé !


Il faut maintenant lui apprendre le langage des aides, ce qui va vous permettre ensuite d’évoluer seul à cheval en toute sécurité.


Et encore une fois, pour cela, tout le travail effectué en amont va nous être très utile ! Les codes vocaux utilisés lors du travail en longe principalement vont vous permettre d’associer le code vocal de l’allure souhaitée avec le code tactile des jambes ou des mains.


Il est possible que le cheval réagisse mal aux aides si elles sont trop fortes car la douleur associée va provoquer des réactions de contractions ou de défense. Soyez donc vigilant à ce que vos aides soient des indications non douloureuses. En vous aidant de la voix, d’une aide à pied et en répétant suffisamment, votre cheval finira par comprendre ce que vous attendez de lui.


Lorsque l’apprentissage des aides est terminé, le cheval répond alors parfaitement aux jambes et aux mains sans aide de la voix.


A partir du moment où le cheval peut être monté aux 3 allures, s’arrêter et tourner, on considère que le débourrage est terminé. Commence alors le dressage du cheval sur le plat puis dans sa discipline de prédilection.